Médecins Sans Frontière à Metz

ACTUAMETZ.FR  |  17 septembre 2008  |  21h25  |  Par Presse  •  Commentaires fermés sur Médecins Sans Frontière à Metz 

Photo : Médecins Sans Frontière à Metz
- Du 16 au 20 septembre 2008 -

Une équipe de Médecins Sans Frontières sera présente dans les rues de Metz du 16 au 20 septembre. Nos médiateurs sensibiliseront les passants aux actions de MSF et leur proposeront d’agir chaque jour à nos côtés en participant à l’opération « 1 euro par semaine ».

Convaincus que cette forme de générosité est la manière la plus efficace de venir en aide aux personnes en situation de détresse, nous appelons à des dons qui s’inscrivent dans la durée. Modestes par leur montant mais cruciaux par leur régularité, ils nous permettent de mettre en place des opérations d’urgence et de poursuivre des programmes d’assistance à plus long terme.

Lire la suite

Le plan de restructuration d’Altadis

ACTUAMETZ.FR  |  21 juin 2008  |  00h26  |  Par Presse  •  Commentaires fermés sur Le plan de restructuration d’Altadis 

Madrid, Le 19 juin 2008
Le Groupe Imperial Tobacco annonce un projet de réorganisation et de restructuration en Europe

Le Groupe Imperial Tobacco a annoncé aujourd’hui aux Institutions Représentatives du Personnel un projet de réorganisation et de restructuration qui concernerait plusieurs pays en Europe dont la France, l’Espagne, la Grande Bretagne, l’Allemagne, la Pologne et la Russie. Il serait mis en œuvre progressivement sur une période de trois ans.

Ce projet a pour objectif de sauvegarder la compétitivité du groupe élargi dans un contexte concurrentiel, règlementaire et fiscal extrêmement difficile.

Il concernerait l’industrie, l’organisation commerciale et les fonctions centrales du groupe Impérial élargi. Le Groupe emploie environ 40 000 personnes dans le monde. Le projet de restructuration impacterait environ 2440 emplois, 6 sites industriels sur 58 au total seraient fermés et leur activité redéployée sur d’autres usines au sein du Groupe en Europe.

Les activités de logistique du Groupe ne sont pas concernées par ce projet de restructuration.

Imperial Tobacco et Altadis ont déjà mené, dans le passé, des plans de restructuration pour sauvegarder leur compétitivité et ils s’engagent aujourd’hui, comme ils l’ont toujours fait, à minimiser l’impact social de ce projet et à garantir aux salariés un traitement responsable et loyal.

Les Institutions Représentatives du Personnel ainsi que les employés eux-mêmes ont été informés de ces projets et le processus d’information – consultation est maintenant en cours.

Un dispositif d’accompagnement social complet incluant des mesures d’âge, des reclassements internes chaque fois que possible et des mesures d’aide au départ volontaire, sera discuté dans le cadre de ce processus d’information – consultation.

« Ce projet constitue une étape nécessaire pour permettre au groupe élargi de sauvegarder sa compétitivité et de s’assurer une position forte et durable pour le futur », a précisé Gareth Davis, Directeur Général du Groupe Impérial. « Toute annonce de réorganisation engendrant des suppressions de postes est difficile et notre préoccupation essentielle sera l’accompagnement social de nos employés.
Nous avons toujours assuré aux salariés un traitement honnête et responsable et nous nous engageons à conduire ce processus d’information consultation de façon transparente ».

Les principaux projets de restructuration et leur impact potentiel sont les suivants :

FRANCE
Le groupe élargi emploie environ 4 700 personnes en France. Les projets de restructuration impacteraient potentiellement 1 060 personnes au total dans l’industrie, les fonctions commerciales et les fonctions centrales.

Industrie :
L’usine de cigares de Strasbourg serait fermée ; l’usine de Cantabrie en Espagne deviendrait le site unique de production de cigares pour toute l’Europe. L’Usine de tabac à rouler de Metz serait également fermée ; la production de tabac à rouler serait principalement concentrée à l’usine de Joure aux Pays-Bas. L’activité de la Dunkerquoise de Blends déménagerait sur le site du Havre.

L’usine de cigarettes de Riom et le centre de traitement des tabacs du Havre seraient réorganisés et leur activité réduite. Environ 24 postes seraient créés à l’usine de Nantes.

Au total, ces projets conduiraient à la suppression de 690 postes dans l’industrie.

Forces commerciales :
Les équipes d’Imperial Tobacco et celles d’Altadis seraient regroupées. Au total 250 postes seraient supprimés dans les fonctions marketing et ventes.

Fonctions centrales :
Les fonctions supports situées au siège seraient restructurées et réduites d’environ 120 postes. L’activité Développement et Qualité du centre des Aubrais serait également réorganisée. La Recherche resterait basée aux Aubrais et à Bergerac. L’impact global sur le site des Aubrais serait d’environ 133 postes supprimés.

Altadis Distribution France et ses filiales ne sont pas concernées.

ESPAGNE
Le groupe élargi emploie environ 6 700 personnes en Espagne. Le projet de restructuration conduirait à la suppression d’environ 830 postes.

Industrie :
L’usine d’Alicante, qui produit des cigarettes brunes dont la consommation continue de décliner, serait fermée et la production transférée à l’usine de Logroño, de taille plus importante.

Les centres de traitement des tabacs de Cadix et Palazuelo seraient réorganisés pour améliorer leur performance.

La production de cigares réalisée en France et en Grande-Bretagne serait regroupée à l’usine de Cantabrie qui deviendrait le site unique de production de cigares mécanisé en Europe.

Au total, ce projet aboutirait à la suppression de 520 postes.

Forces commerciales :
Les équipes d’Imperial et d’Altadis seraient regroupées. Environ 170 postes seraient supprimés.

Fonctions centrales :
Leur restructuration conduirait à la suppression de 140 postes.

ROYAUME-UNI
Le groupe élargi emploie environ 1 700 personnes. Le projet de restructuration conduiraient à la suppression de 260 postes.

Industrie :
L’usine de cigares de Bristol serait fermée et la production de cigares transférée à Cantabrie. L’usine de cigarettes de Nottingham serait réorganisée pour améliorer sa performance et la production des marques destinées à l’exportation serait transférée vers d’autres usines en Europe. L’usine de Nottingham continuerait de produire les cigarettes commercialisées au Royaume Uni et en Irlande. Au total, ces réorganisations industrielles conduiraient à la suppression de 75 postes à l’usine de cigares de Bristol et environ 210 postes à l’usine de cigarettes de Nottingham.

Le siège du groupe élargi resterait à Bristol et une réorganisation des fonctions centrales conduirait à la création de 25 postes.

ALLEMAGNE
Le groupe élargi emploie environ 2 000 personnes en Allemagne. Les projets de restructuration, qui concerneraient uniquement l’industrie, conduiraient à la suppression de 250 postes.

L’usine de cigarettes de Berlin serait fermée et l’essentiel de la production serait transférée vers les usines situées en Pologne. Une partie de la production serait transférée vers l’usine plus moderne de Langenhagen. Le projet de restructuration aboutirait à la suppression de 420 postes sur le site de Berlin. Environ 90 postes seraient créés à Langenhagen du fait de l’augmentation de la production et environ 80 postes seraient créés à Hambourg qui deviendrait le site regroupant l’ensemble des fonctions centrales pour l’industrie.

POLOGNE
Le groupe élargi emploie environ 1 600 personnes. Les projets de restructuration conduiraient à l’augmentation d’environ 200 postes au total.

Le regroupement des forces commerciales d’Imperial et d’Altadis entraînerait la suppression d’environ 200 postes. Cependant, environ 400 postes seraient créés au plan industriel du fait de l’absorption du surcroît de fabrication.

RUSSIE
Le groupe élargi emploie environ 2 100 personnes en Russie. Le regroupement des forces commerciales conduirait à la suppression d’environ 100 postes.

AUTRES PROJETS
La Belgique, l’Italie et l’Ukraine seraient concernées par des projets de moindre ampleur dans le domaine marketing et ventes. En Slovaquie, l’usine de cigares et de tabac à rouler serait fermée. Au total, ces projets de réorganisation commerciale et industrielle conduiraient à la suppression d’environ 140 postes.

Parallèlement, d’autres projets de réorganisation seraient mis en œuvre sans impact sur l’emploi. Ils concerneraient l’optimisation de l’organisation industrielle ainsi que la réalisation d’économies d’échelle dans le domaine des achats tabac et hors tabac.

ASPECTS FINANCIERS
Le projet de restructuration ainsi que les autres mesures d’optimisation de l’organisation, permettraient au Groupe de créer des synergies conformes à celles annoncées, atteignant environ 300 millions d’euros par an à la fin de l’exercice 2010, clos le 30 septembre. Celles-ci attendraient environ 400 millions d’euros à fin septembre 2012. Le coût non récurrent de ce projet de plan de restructuration atteindrait environ 600 millions d’euros.

Comment envoyer un Communiqué de Presse ?

ACTUAMETZ.FR  |  15 mai 2008  |  11h48  |  Par Presse  •  Commentaires fermés sur Comment envoyer un Communiqué de Presse ? 

Vous pouvez envoyer un communiqué de presse à ACTUAMETZ en utilisant deux méthode :

Le journaliste est un interprète de la curiosité publique • Bernard Pivot
Toute l’actualité de Metz-Métropole • 100% Blog Informatif • ACTUAMETZ.FR | Tél : 03 68 33 53 85 (répondeur) | Nous contacter | Mentions Légales | Plan du site