Dominique Gros : « On dit que la ville est sale depuis que la gauche est là, c’est faux ! »

ACTUAMETZ.FR  |  22 février 2010  |  Par Mélissa Duval  •  0 commentaire 

Cette après midi se tenait une conférence de presse en marge du conseil municipal de jeudi. Trois points étaient à l’ordre du jour, les cantines scolaires, la propreté et les espaces verts.

Danielle Bori, adjointe communiste au Maire de Metz en charge des affaires scolaires, entend « poursuivre une politique volontariste ». Depuis la rentrée de 2008, de nouvelles mesures ont été mises en place, notamment pour améliorer l’encadrement des enfants, avec une meilleure formation des professionnels encadrant.

Pour l’actuelle municipalité, la démocratisation de l’accès aux cantines scolaires passe aussi par des mesures significatives sur un plan tarifaire. Danielle Bori soutient que cette politique paye puisqu’on constate une hausse de la fréquentation de 11% malgré le contexte actuel de crise. Pour exemple elle cite que certaines cantines ont connu une augmentation de 27% comme à Borny. « On voulait que ça soit significatif pour les familles modeste et c’est le cas ».

L’élue explique ensuite, après avoir visité d’autres villes, que Metz totalise « un retard énorme en matière d’accueil », c’est une sorte d’anomalie, pour y répondre la mairie va construire un nouveau restaurant scolaire au sablon. Le prix de revient d’un repas à Metz est nettement supérieur à la moyenne, il est de 11€, l’objectif est de faire baisser ce cout avec « une meilleure adéquation offre/demande », « si on sait prévoir à plusieurs mois la fréquentation, alors on évitera les gâchis ».

Le second point avait trait à la propreté, avec en projet phare la création d’un point d’apport volontaire des déchets, en collaboration avec Metz Métropole, puisque la collecte des déchets est une compétence communautaire. Le financement sera partagé entre Metz à hauteur de 40 450€ et Metz Métropole pour 33 000€.

Marielle Olesinski, adjointe au cadre de vie explique que « ce sera une donnée nouvelle, une réflexion doit être faite pour résoudre la collecte des déchets », Dominique Gros, le Maire de Metz ajoute « certes on doit se déplacer, mais on le fait quand on veut ». Cette mesure doit permettre de résoudre le problème de la propreté, en ce qui concerne les poubelles sorties hors horaires prévus.

Il faut savoir que 1700 procès verbaux ont été rédigés contre les poubelles mal sorties. Dominique Gros ne désarme pas, « On dit que la ville est sale depuis que la gauche est là, c’est faux ! » Il réitère sa volonté d’améliorer les choses. « La réalité c’est qu’on voit des choses jetées à un mètre des poubelles, c’est un problème de société, d’éducation, on apprend à se comporter correctement dès 4 ans ».

La municipalité tient à réaffirmer son action « on n’est pas dans le tout répressif mais il faut être acharné » conclu Dominique Gros, et cela concerne le stationnement comme la propreté.

Le troisième point concernait les espaces verts, Isabelle Kaucic, adjointe à la politique de la ville, explique son action par la rénovation et la création de zones de jeu. Elle tacle ensuite ses opposants en affirmant « on ne va pas différer la création et la réfection du boisement pour des raisons électorales! « , faisant référence aux critiques de récupération politique de ce sujet, à l’approche des élections régionales, elle-même figurant sur la liste de Jean Pierre Masseret.

Quant à la création de jardins familiaux, l’élue explique que les comités de quartiers s’en sont saisit. « On passe d’une gestion patrimoniale à gestion sociale », en effet pour un certain nombre de famille cultiver son jardin équivaut à un complément de ressource.

Dominique Gros conclu « la demande est forte », actuellement près de 236 demandes sont en attente contre 478 parcelles au total occupées. L’objectif maintenant est d’en mettre à la disposition des familles moyennes; environ 2,5 ares pour un cout moyen de 30€ par an.

«Accueil
  
Adresse Trackback : http://actuametz.fr/dominique-gros-on-dit-que-la-ville-est-sale-depuis-que-la-gauche-est-la-cest-faux-20101196.html/trackback
Le journaliste est un interprète de la curiosité publique • Bernard Pivot
Toute l’actualité de Metz-Métropole • 100% Blog Informatif • ACTUAMETZ.FR | Tél : 03 68 33 53 85 (répondeur) | Nous contacter | Mentions Légales | Plan du site