Dominique Gros : « regarder le danger » de la réforme territoriale pour la condition des femmes

ACTUAMETZ.FR  |  09 mars 2010  |  Par Mélissa Duval  •  0 commentaire 

Pour « marquer le coup » de la journée de la femme et du 100ème anniversaire de cet évènement, Dominique Gros, entouré de 6 de ses adjointes, a convié la presse pour faire un état des lieux et surtout regarder vers l’avenir. « On est pas là simplement pour regarder le chemin parcouru, il faut surtout regarder ce qu’il reste à faire ».

Il rappelle en guise d’introduction que la loi sur la parité a permit 50% de femme au conseil régional mais que face au scrutin uninominal, les lacunes persistent, en effet au conseil général de la Moselle on compte seulement 3 élues. C’est avec ce constat que le Maire de Metz met en garde contre la réforme territoriale, il faut selon lui « regarder le danger » de cette réforme notamment sur les conséquences possible pour l’élection des femmes. Il souligne les initiatives déjà prisent pour les femmes, comme la proposition de mettre 200 000€ pour dé-précariser le personnel des cantines scolaires et les ATSEM en titularisant ou en leur donnant 4 heures de plus par jour, afin de faire passer ces femmes en temps partiel. Dominique Gros tacle son opposition en expliquant qu’à cause d’elle, cette motion municipale est passée inaperçue, puisque qu’elle était « tellement fascinée par les frigos ». [Affaire d’anciens bâtiments vendus par la mairie et que l’opposition affirme être sous évalués] Le Maire ne peut s’empêcher un léger coup de sang « quand on est dans le sérieux ça n’intéresse personne! », il ajoute « il est difficile de faire une bonne politique, pour la faire il faut être un homme de gauche! » « Un être humain! » lui souffle Anne Fritsch-Renard adjointe aux finances, « C’est bien la même chose!! » conclu Dominique Gros

« Les femmes sont les championnes de la précarité », toujours sur le même thème, le Maire de Metz tacle également Marie Jo Zimmermann, député de la Moselle, conseillère d’opposition à Metz et aussi présidente de l’observatoire de la parité, en regrettant que celle si n’ai pas été sensible à cette proposition en faveur des femmes. Dominique Gros affirme « la journée de la femme ne doit pas rester une simple journée mais doit être une perspective », c’est avec ce vœu qu’il annonce la tenue de trois débats centrés autour des femmes : Femmes au travail, Femmes citoyennes et Femmes au quotidien. Il conclu son propos en déclarant « la problématique est importante pour la municipalité ».

Les adjointes messines ont alors pris la parole, pour Christiane Pallez, adjointe aux affaires sociales « le travail des femmes est une richesse », puisque le taux en lorraine est faible, il faut les aider. Isabelle Kaucic, adjointe aux logements, revient quand à elle sur l’affaire des frigos qui a aussi éclipsé « le projet de mettre en place un plan de lutte contre les discriminations », qui est pourtant selon elle « la preuve du volontarisme de la ville ». Dominique Gros conclu cette conférence de presse avec un constat simple mais à répéter « la cause des femmes n’est pas le problème des femmes mais celui de la société », il parle ainsi d’actions transversales à mener. Les débats qui ont été annoncés auront lieu, si l’agenda n’est pas modifié, vers la fin mars.

«Accueil
  
Adresse Trackback : http://actuametz.fr/dominique-gros-regarder-le-danger-de-la-reforme-territoriale-pour-la-condition-des-femmes-20101357.html/trackback
Le journaliste est un interprète de la curiosité publique • Bernard Pivot
Toute l’actualité de Metz-Métropole • 100% Blog Informatif • ACTUAMETZ.FR | Tél : 03 68 33 53 85 (répondeur) | Nous contacter | Mentions Légales | Plan du site