Eté du Livre 2010 – Place d’Armes

ACTUAMETZ.FR  |  03 juin 2010  |  Par Damien Portolano  •  1 Commentaire 

ETE DU LIVRE – FESTIVAL JOURNALISME ET LITTERATURE
METZ, Place d’Armes, les 4, 5 et 6 juin 2010

L’Association « Le livre à Metz » présente son festival « Eté du Livre », au croisement du Journalisme et de la Littérature. Au programme : tables rondes, rencontres, débats, expositions, concerts… Pour mieux cerner les rapports entre écriture et confrontation au réel. La thématique choisie, « Modernité… Et alors ? » permettra aussi de s’interroger sur l’évolution des nouveaux médias. Une édition 2010 parrainée par François de Closets. 250 auteurs dédicaceront leurs ouvrages sous le chapiteau de 1700m², dont Florence Aubenas, Charles Enderlin, Edwy Plenel, Bruno Racine, et pour la partie jeunesse, l’illustratrice Rebecca Dautremer et l’auteur Philippe Lechermeier.

[Journalisme et littérature : un salon unique en France]

Rendez-vous incontournable du journalisme et de la littérature activement soutenu par la ville et le Républicain Lorrain, l’identité unique et originale de cette manifestation a remporté l’adhésion du public et des professionnels.
Chaque année, le salon accueille des écrivains de qualités, romanciers ou essayistes, qui s’emparent de sujets reflétant l’actualité et les problématiques de notre époque.
Dans cette logique, la reconduction de partenariats d’importance était évidente, notamment avec la revue de grand reportage XXI. De nouveaux partenaires s’associent également à l’événement : le journal en ligne Mediapart, la revue de photo reportage Polka et surtout France Info, qui offrira une visibilité nationale à l’Eté du Livre avec un direct de Bernard Thomasson le vendredi 4 juin de 12h00 à 14h00.

[Thématique 2010 : Modernité… Et alors ?]

Au-delà du clin d’oeil au Centre Pompidou-Metz inauguré le 12 mai prochain, – qui s’associe également à l’événement – le choix de cette thématique correspond à la vocation de L’Eté du Livre de prendre sa pleine place dans le débat d’idées d’aujourd’hui. La « modernité », par ses effets, touche tous les domaines. Art, journalisme, littérature, édition, évolution des moeurs, c’est le grand chamboulement. Un phénomène analysé, interrogé, exploré au travers de tables rondes, conférences, discussions, cafés-lectures, films, expositions, concerts au long de cet événement culturel qui accueillera environ 250 auteurs.

[Une programmation accessible à tous]

Plusieurs temps forts rythmeront les trois jours du festival. Incontournables, les enjeux du numérique, aussi bien par rapport au livre et à la lecture qu’à la création littéraire et à la pratique journalistique. Autre axe important : le Focus consacré à Georges Orwell, romancier visionnaire dont « 1984 », un de ses ouvrages les plus célèbres, évoque « Big Brother », terrifiant symbole d’un univers concentrationnaire.

A noter également, autour d’une « Nouvelle Carte du Tendre » un échange d’idées iconoclastes qui s’annonce dérangeant.

A ne pas manquer aux musées de Metz-Métropole, l’exposition exceptionnelle – Les Maras – puissant témoignage du travail à haut risque (il a été assassiné) du photo-reporter et cinéaste Christian Poveda sur les gangs du Salvador. Le public pourra aussi voir son filmchoc, « La Vida Loca ».

Pour la partie jeune public, présentation d’une exposition d’originaux et ses visites contées autour du « Journal secret du Petit Poucet », écrit par Philippe Lechermeier et illustré par Rebecca Dautremer. Une grande rencontre avec ces deux derniers, ponctuée de lectures d’extraits choisis, permettra aux petits et grands lecteurs, de s’aventurer dans les coulisses de la conception d’un ouvrage. A découvrir aussi, le spectacle tiré du livre.

[Été du Livre – Comité d’organisation]

Le comité d’organisation réunit à la fois des professionnels du livre et des journalistes, afin d’offrir au public une programmation cohérente. Il est composé de :

– Maurice Padiou, président du comité d’organisation de l’Eté du Livre, ancien rédacteur en chef du Républicain Lorrain ;
– Jean-Paul Anderbourg, professeur agrégé de lettres modernes, président de l’association culturelle Méridienne ;
– Richard Bance, journaliste, président de Quai-Est-Année Koltès 2009 ;
– Sylvie Deville, directrice des bibliothèques de l’université Paul Verlaine-Metz ;
– Francis Kochert, journaliste, photographe et écrivain, président de La Mousson d’Eté ;
– André-Pierre Syren, directeur des Bibliothèques-Médiathèques de Metz ;

[Informations pratiques]

4, 5 et 6 juin 2010
Grand chapiteau – Place d’Armes

Entrée libre pour toutes les activités

Plus d’informations au 03 87 20 05 05
www.etedulivre-metz.com

[Parrain de la manifestation]

François DE CLOSETS – Journaliste et écrivain

Le choix du parrain s’est porté sur François DE CLOSETS car il s’agit d’une personnalité connue et reconnue à la fois par son travail journalistique et littéraire,
une façon de porter l’identité du salon pendant les trois jours de la manifestation.

Son dernier ouvrage, Zéro faute, parle de l’évolution de la langue française à travers le temps, un moyen d’interroger la notion de modernité par le prisme de la langue et de l’orthographe.

Zéro faute, Mille et une nuits Eds., 2009

« La note de dictée, c’est le QI à la française ! » François de Closets ne risque pas de l’oublier. À l’âge de quatorze ans, il était jugé inapte à poursuivre des études supérieures en raison de sa mauvaise orthographe. Aujourd’hui, il s’interroge. Pourquoi notre orthographe est-elle si difficile ? Objet de vénération et instrument de ségrégation, pourquoi suscite-t-elle tant de passions ? Au terme d’une enquête menée auprès des meilleurs connaisseurs de notre langue, François de Closets retrace l’extraordinaire roman du français, nous en raconte les épisodes les plus surprenants et montre comment l’orthographe est devenue une véritable religion d’État. Il révèle surtout la révolution en cours. Le XXIe siècle sera celui de l’écrit. Internet, SMS, blogs, courriels : notre environnement technique repose sur une nouvelle écriture, électronique, fluide. Mais les jeunes accros du clavier connaissent de moins en moins bien l’orthographe. Cette évolution est-elle irrémédiable ? Annonce-t-elle une anarchie graphique généralisée ? Certainement pas. L’imprimerie avait fixé l’orthographe, l’informatique va la libérer. Pour peu que nous apprenions à bien utiliser les correcteurs électroniques, nous pourrons mieux connaître notre langue et faire moins de fautes. Il faut aimer le français avec passion et l’orthographe avec raison.

[Invités d’honneur]

Edwy PLENEL – Journaliste et écrivain, fondateur du site Mediapart

Directeur de la rédaction du Monde qu’il quitte en 2004, Edwy Plenel est l’un des membres
fondateur du site d’information en ligne Mediapart : il apportera sa contribution à la question de la modernité dans l’évolution des pratiques journalistiques.

Préface de l’ouvrage de la rédaction de Mediapart, N’oubliez pas! Faits et gestes de la présidence Sarkozy. Décryptage au jour le jour d’une contre-révolution, Don
Quichotte, 2010.

Charles ENDERLIN – Journaliste et écrivain

Correspondant à Jérusalem pour France 2, il a réalisé de nombreux reportages sur le conflit israélo-palestinien. Grand reporter, il partagera son expérience et la vision qu’il a de sa profession.

Le Grand Aveuglement, Israël et l’irrésistible ascension de l’Islam radical, éditions Albin Michel, 2009

Dans ce nouveau document d’enquête, l’auteur du Rêve brisé (2002) et des Années perdues (2006), correspondant permanent de France 2 à Jérusalem, raconte, à partir de sources exceptionnelles et souvent exclusives, l’incompréhension, l’aveuglement, le double-jeu parfois des services de renseignement et des politiques à Jérusalem, à Tel-Aviv et à Washington. Il décrit aussi comment l’occupation israélienne, le développement de la colonisation dans les territoires palestiniens et la politique américaine au Proche-Orient ont fait le lit de l’Islam radical.

Autant de leçons d’histoire à méditer par tous ceux qui prétendent oeuvrer à une paix juste et durable dans la région.

Florence AUBENAS – Journaliste et écrivain

Autre personnalité représentative des journalistes écrivains, Florence AUBENAS, grand reporter au Nouvel Observateur après avoir couvert l’actualité pour Libération pendant des années, portera un regard sur la société française et le monde dit « moderne », à travers une enquête de terrain.

Le Quai de Ouistreham, L’Olivier, 2009

Comment vit-on en France, aujourd’hui, quand on a un revenu inférieur au Smic – voire pas de revenu du tout ? Pour le savoir, Florence Aubenas quitte temporairement sa famille, ses amis et son emploi de grand reporter au Nouvel Observateur pour vivre pendant six mois dans la France de tout en bas. Embauchée d’abord comme femme de ménage dans une ville de province, cumulant les contrats précaires, elle plonge dans un autre monde. Un monde où le travail est rare et les nuits brèves, l’exploitation maximale et la solidarité active.

Où les lieux de rencontre sont le Pôle emploi et l’hypermarché local. Entre colère et résignation, chacun lutte pour sa survie.

Bruno RACINE – Président de la Bibliothèque Nationale de France

La question de la modernité dans les pratiques éditoriales, d’écriture et de lecture fera l’objet d’un volet de la programmation de l’Eté du Livre 2010. Bruno RACINE, publie chez Plon un ouvrage intitulé Google et le nouveau monde. Il apportera son regard de spécialiste sur la révolution numérique.

[Invités d’honneur jeunesse]

En 2010, l’Eté du Livre proposera une programmation jeunesse s’articulant principalement autour du conte revisité et modernisé, avec pour invitée d’honneur Rebecca
DAUTREMER et Philippe LECHERMEIER, autour de leur ouvrage commun, le Journal secret du Petit Poucet.

Rebecca DAUTREMER – Ilustratrice

Parsemant les ouvrages pour enfants de ses peintures oniriques, Rébecca DAUTREMER quitte son Isère natale pour suivre des cours aux Arts Décoratifs de Paris. Son talent la révèle très vite et elle devient sans peine illustratrice après avoir été graphiste. Le particularisme de son trait, la richesse des couleurs, ses personnages inspirés des fées et la poésie qui en émane lui donnent un véritable style reconnaissable entre tous.

Philippe LECHERMEIER – Auteur

Rêveur, solitaire, et amoureux de Michel Strogoff, Philippe LECHERMEIER étudie la littérature comparée et parcourt le monde avant de se sédentariser un peu et de devenir professeur de français et d’histoire. Ecrivain jeunesse, il commence à rédiger ces petites histoires pour les conter à ses deux filles. Il publie un premier livre, ‘Quandj’étais loup’, et rencontre un grand succès en librairie avec ‘Princesses oubliées ou inconnues’, illustré par Rebecca Dautremer. Ses contes abordent des univers riches et variés, comme le conte oriental (‘ Ce qu’il y avait sur l’image’ et ‘La Promesse aux étoiles’), et le romantisme allemand avec ‘Le Cavalier bleu’.

Journal secret du Petit Poucet, Rebecca Dautremer et Philippe Lechermeier, Gautier-Languereau, 2009

Voici, sous la forme d’un journal intime, la vie du Petit Poucet, dans ces temps de si grande misère que le maître d’école mange les tables… Les 7 frères, l’abominable marâtre Popette, et la très incroyable et très fantastique aventure dans la forêt… jusqu’à la chaumière de l’Ogre et de ses 7 filles.

Source : www.etedulivre-metz.com

«Accueil
  
Adresse Trackback : http://actuametz.fr/ete-du-livre-2010-place-darmes-20101933.html/trackback
Vos Réactions

Une réponse à “Eté du Livre 2010 – Place d’Armes”

  1. Teasch René  •   03 juin 2010 13:39

    Maurice Padiou président du comité d’organisation ? Va t’ il réssiciter ?

Le journaliste est un interprète de la curiosité publique • Bernard Pivot
Toute l’actualité de Metz-Métropole • 100% Blog Informatif • ACTUAMETZ.FR | Tél : 03 68 33 53 85 (répondeur) | Nous contacter | Mentions Légales | Plan du site