Interview de Charles Fleurentin réalisateur de « Pocket Pipe »

ACTUAMETZ.FR  |  17 mars 2010  |  Par Damien Portolano  •  0 commentaire 

Photo : Interview de Charles Fleurentin réalisateur de « Pocket Pipe »
Un film dramatique projetté au Kinépolis de Saint Julien-lès-Metz

Charles Fleurentin, étudiant en faculté de Pharmacie, a réalisé « Pocket Pipe », un film dramatique. A l’occasion de sa projection au Kinépolis de Saint Julien-lès-Metz ce samedi 13 mars, ce jeune cinéaste amateur messin a accepté d’être interviewer par ACTUAMETZ.

1. Vous êtes étudiant en faculté de Pharmacie. Quand et pourquoi cette passion pour le métier de cinéaste ?

Cette passion a commencé quand j’étais au collège, quand j’ai « touché » aux premières caméras numériques et aux logiciels de montage vidéo qui ont rendu le montage vidéo à la porté de tout le monde. Et l’idée, d’inventer une histoire et de la mettre en scène m’a toujours plus.

2. Comment s’est passé « inévitable », votre premier long métrage ?

Depuis le début je cherchais à faire un long métrage, mais par manque de compétence et d’ami assez motivé pour me suivre dans un projet de long métrage, j’avais annulé à plusieurs reprise des longs métrages qui ne tenaient pas la route. Au lycée de Fabert j’ai fait la rencontre de plusieurs personnes qui étaient intéressées par un long métrage d’action, et c’est ainsi qu’avec cette nouvelle équipe on a pu terminer « Inevitable » mon premier long métrage. D’ailleurs une partie de l’équipe est restée pour créer Pocket Pipe.

3. Quel a été le déclic pour élaborer ce nouveau film « Pocket Pipe » ?

Tout de suite après Inevitable en 2006, un des acteurs de Pocket Pipe Johan Mathis, m’avait lancé l’idée d’une descente aux enfers d’un groupe de jeune. Après avoir traité l’action, je voulais allez vers le drama et ses quelques idées m’avait plus, en 2007 on avait écrit un petit scénario, qu’on a réecrit 5 fois jusqu’à l’été 2008. La 5ème version était la bonne, on a écrit tous les dialogues durant l’été 2008 et à la rentrée nous avons tourné le film pendant 1an et demi.

4. Comment avez-vous choisis les acteurs et les membres de l’équipe technique ?

Ce qui posait le plus de problème dans « Inevitable » c’était le jeu des acteurs de certains second rôle (des amis à moi) qui n’avaient pas le niveau. Or dans Pocket Pipe c’est un drama, le jeu des acteurs est primordiale, j’ai donc fait un casting, et par le bouche à oreille j’ai fini par trouver les bonnes personnes. Concernant l’équipe technique il y avait une partie de celle d’Inevitable, et deux nouvelles rencontres (notamment grâce au site web pocketpipe.fr).

5. Comment avez-vous trouvé des caméras plus professionnelles et le financement du film ?

Mon père m’a aidé à faire des demandes de financement, ce qui n’était pas une tache facile, ça a pris 18 mois pour trouver la somme. Au final le conseil général de la Moselle, le grand Nancy, la ville de Woippy, des sociétés privées et quelques particuliers nous ont financé le projet.

6. Avez-vous été soutenu pour votre projet ?

Soutenu financièrement oui, moralement peut être pas assez… Presque 2 ans pour faire le film de A à Z c’était très dur, même si j’ai eu de l’aide.

7. Est-il difficile de concilier étude et passion ?

Oui, les études de pharmacie sont assez difficile, faire un film à côté, plus avoir une vie sociale ça prend du temps, mais j’aime avoir des journées bien remplies !

8. Comment voyez-vous votre avenir ?

Il y a très peu de places de réalisateurs disponible dans ce milieu qui reste très fermé, mais l’espoir nous fait avancer, je ferai des cours métrages par la suite, je les présenterais dans des festivals et je verrais où ça me mène…

«Accueil
  
Adresse Trackback : http://actuametz.fr/interview-de-charles-fleurentin-realisateur-de-pocket-pipe-20101502.html/trackback
Le journaliste est un interprète de la curiosité publique • Bernard Pivot
Toute l’actualité de Metz-Métropole • 100% Blog Informatif • ACTUAMETZ.FR | Tél : 03 68 33 53 85 (répondeur) | Nous contacter | Mentions Légales | Plan du site