Jean Pierre Masseret : « Nous ne sommes pas qu’une parenthèse ! »

ACTUAMETZ.FR  |  19 mars 2010  |  Par Mélissa Duval  •  0 commentaire 

Une centaine de personnes était réunis vendredi soir à la salle Europa pour le dernier meeting de Jean Pierre Masseret. A quelques heures du premier tour, les mines sont réjouies, les résultats du premier tour aidant…

Daniel Béguin, tête de liste d’Europe Ecologie pour le premier tour et entre temps allié à Jean Pierre Masseret se réjouie de l’alliance mais rappelle que rien n’est joué en mettant en garde le public présent, contre le risque de démobilisation et d’abstention forte. Pour lui, les résultats sont une sanction reconnue pour la majorité présidentielle et pour le gouvernement qu’elle représente. Daniel Béguin s’insurge devant les déclarations de Laurent Hénart qui a indiqué qu’il ne savait pas encore s’il allait siéger ou pas à la région, elles représentent selon lui la réalité, la région ne l’intéresse pas. L’élu critique aussi ce que la tête de liste de l’UMP a appelé « les alliances sur un coin de table » entre PS/PC et Europe Ecologie, il explique, « pendant six ans nous avons travaillé ensemble et nous sommes d’accord sur l’essentiel ». Il conclu son intervention en déclarant que l’écologie pas en accord avec les valeurs du capitalisme, que c’est une valeur de gauche

Roger Tirlicien commence son intervention en commentant les résultats du 1er tour, il s’agit selon lui d’une alchimie entre un bilan d’engagements tenus, des préoccupations nouvelles, le refus de la division et la sanction du gouvernement. Il emprunte une métaphore sportive pour le second tour et explique qu’il faut transformer l’essai pour sanctionner la politique du gouvernement et laisser agir au plan local, une gauche rassemblée. Un mot également concernant le vote Front National qui reflète, selon l’élu communiste, la détresse, il déclare qu’ils ont choisit « de sacrifier le sens réel du changement de la société en se trompant de vote » Roger Tirlicien conclu d’une phrase polémique, « le projet du FN c’est celui que Nicolas Sarkozy met en place… »

C’est en évoquant une campagne joyeuse que Jean Pierre Masseret regarde les résultats du 1er tour qui sont, selon le Président sortant, intéressants et résultant d’engagements sincères. En évoquant la fusion avec Europe Ecologie, Jean Pierre Masseret parle d’un accord programmatique sur le fond qui engage la nouvelle liste pour les 4 prochaines années. Il martèle que se rassembler c’est renforcer la « qualité de la victoire » mais c’est aussi accepter de prendre des responsabilités. Il soutient que pour sa majorité, le développement durable n’est pas un effet de mode mais un nouveau mode de production, il cite en exemple une hausse de 400% des crédits qui lui sont alloués. Le Président sortant estime de plus qu’il n’a pas d’excuses à formuler au nom de sa majorité car l’objectif premier était de redonner une dimension humaine à la politique régionale. Jean Pierre Masseret conclu en expliquant que la gauche c’est le progrès et que contrairement à ce qu’on dit à droite, la gestion actuelle n’est pas éphémère : « Nous ne sommes pas qu’une parenthèse! »

«Accueil
  
Adresse Trackback : http://actuametz.fr/jean-pierre-masseret-nous-ne-sommes-pas-quune-parenthese-20101546.html/trackback
Le journaliste est un interprète de la curiosité publique • Bernard Pivot
Toute l’actualité de Metz-Métropole • 100% Blog Informatif • ACTUAMETZ.FR | Tél : 03 68 33 53 85 (répondeur) | Nous contacter | Mentions Légales | Plan du site