Yoan Hadadi : « La république c’est redistribuer les richesses »

ACTUAMETZ.FR  |  01 avril 2010  |  Par Mélissa Duval  •  0 commentaire 

Photo : Yoan Hadadi : « La république c’est redistribuer les richesses »
Zap'Politique - Mélissa Duval a reçu Yoan Hadadi

Yoan Hadadi, secrétaire fédéral du Parti Socialiste à la jeunesse, au sport et à la vie associative et également Vice Président Etudiant de l’Université de Metz, était mon invité, dimanche, à l’antenne de Fréquence Metz Woippy. C’est avec l’amour de la République que ce jeune homme mène ses actions.

Au constat de l’abstention à Metz, Yoan Hadadi ne veut pas croire à l’échec de la démocratie participative menée par Dominique Gros ; pour lui, les faibles scores de participation doivent nous inciter à redoubler d’efforts. Cela passe par un travail ciblé envers la jeunesse, il faut reparler aux jeunes de la République et les éduquer à la démocratie, notamment dans l’enceinte des établissements scolaires. De plus il se dit favorable pour multiplier les évènements comme le « Printemps des Citoyens », pour redonner leur voix aux habitants.

Pour ce qui est de la politique messine, Yoan Hadadi explique assumer pleinement les augmentations d’impôts au nom de la redistribution à laquelle il croit, c’est pour « réévaluer un certain nombre de services » que ces augmentations se justifient. Il ajoute « Je rêve, un jour, de payer des impôts! » Quant aux affaires messines et plus particulièrement sur celle de l’urbanisme qui avait donné lieu à une passe d’arme entre Richard Lioger et Jérémy Aldrin, il affirme comprendre les attaques portant sur des choix politique mais pas celles portant sur l’intégrité des hommes.

Concernant le projet de l’Université de Lorraine, le Vice Président Etudiant de l’Université de Metz trouve que le projet avance bien, notamment car ce n’est pas le politique qui met en place et qui impose mais les universitaires qui construisent. Il ajoute que c’est un des seuls projets d’avenir pour la Lorraine. Yoan Hadadi explique ne pas craindre la concurrence de la future Université du Luxembourg; puisque l’université de Lorraine est dans le top 10 des universités française, il souhaite construire, avec le conseil de vie étudiante de la grande région, pour avancer ensemble pour les étudiants.

Enfin, sur les élections régionales, le constat de Yoan Hadadi est simple, le bilan de Jean-Pierre Masseret a été salué dès le premier tour, ce qui est la preuve du vrai travail de la majorité sortante, ainsi qu’une récompense du travail militant du Parti Socialiste en Lorraine. Pour lui, certes le déficit de notoriété de Laurent Hénart, le candidat de l’UMP, a joué, principalement en Moselle du fait de son étiquette nancéenne, mais également, il note que le travail militant n’a pas été fait du côté de l’UMP. Il a le sentiment que Laurent Hénart n’était pas préparé, il lui reconnait une campagne de réseau plutôt bonne, mais appuie sur l’absence de campagne de terrain. Pour Yoan Hadadi, on peut lire les résultats des régionales comme étant un vote sanction de la politique menée par Nicolas Sarkozy mais aussi une marque d’adhésion au projet du parti socialiste…

Si vous souhaitez suivre son plaidoyer contre la volonté de Nicolas Sarkozy de s’attaquer aux contre pouvoirs, sa vision de la République ou encore sa dénonciation des déclarations des membres de son parti qui se déclarent d’ors et déjà candidat aux primaires pour la Présidentielle, voici un lien pour écouter l’ensemble de cette interview :

1ère partie :

2ème partie :

3ème partie :

Retrouvez Zap’Politique sur Dailymotion

«Accueil
  
Adresse Trackback : http://actuametz.fr/yoan-hadadi-la-republique-cest-redistribuer-les-richesses-20101662.html/trackback
Le journaliste est un interprète de la curiosité publique • Bernard Pivot
Toute l’actualité de Metz-Métropole • 100% Blog Informatif • ACTUAMETZ.FR | Tél : 03 68 33 53 85 (répondeur) | Nous contacter | Mentions Légales | Plan du site